10.00 | Intervention du Premier Ministre du 28 juin 2020

Synthèse et traduction libre de l’intervention du Premier Ministre, chef du Gouvernement, sur TVM

28 Juin 2020

***

BILAN

Malgré la hausse du nombre de contaminations, le taux de guérison a également augmenté : 754 nouvelles contaminations, 542 guérisons et 8 décès enregistrés ces 15 derniers jours.

Deux problématiques majeures ont été notées :

  • Les personnes présentant des symptômes (toux, difficultés respiratoires, perte d’appétit…) ne connaissent pas nécessairement les démarches à suivre et ne savent pas vers quel centre médical se tourner afin de bénéficier d’une prise en charge adéquate ;
  • Les résultats des tests ne sont délivrés qu’après un délai relativement long (environ 10 jours).

INFORMATIONS

L’état d’urgence sanitaire est à nouveau prolongé de 15 jours depuis 27 juin.

Le Gouvernement incite à la prise de conscience individuelle et collective.

Le nombre de tests effectués est désormais plus élevé grâce à la disponibilité de 4 laboratoires : LA2M, Institut Pasteur de Madagascar, Centre d’Infectiologie Charles Mérieux (CICM), laboratoire de l’HJRA. Les tests qui entrent dans le cadre du protocole de sortie pour les personnes testées positives seront réalisés par le CICM (résultats en 48 heures).

A compter du mercredi 1er juillet, un centre de tests et de conseils sera accessible à tous au Village Voara Andohatapenaka. Les personnes considérées comme cas suspects y bénéficieront d’une prise en charge gratuite 24h/24 et 7j/7. Il est à préciser que les patients ont le choix entre attendre le résultat de leurs tests sur place ou rentrer chez eux.

Le Premier Ministre annonce la possibilité de se faire soigner à domicile pour toute personne porteuse du virus mais ne présentant aucun symptôme. Un système de suivi régulier et strict sera mis en place pour éviter que les porteurs sains ne contaminent leurs proches et les autres membres de la société.

Comme annoncé par le Président de la République, les examens officiels seront bel et bien maintenus. En revanche, il est impossible de se prononcer sur leurs dates, ces dernières dépendant de l’évolution de l’épidémie.

NOUVELLES MESURES

Pour la région Analamanga : les mesures énoncées le 14 juin dernier restent globalement inchangées. Le Premier Ministre souligne toutefois que leur application fera l’objet d’un suivi plus rigoureux. Les transporteurs urbains contrevenant aux mesures sanitaires en vigueur encourent notamment une mise en fourrière de leurs véhicules.

Suivant la note n°44-MTEFPLS/2020, les fonctionnaires considérés comme vulnérables sont immédiatement placés en arrêt de travail. Une discussion tripartite est prévue dans le courant de la semaine du 29 juin en vue d’étendre l’application de cette mesure aux salariés du secteur privé.

Pour les districts de Toamasina I, Toamasina II, Moramanga et Fenerive-Est :

  • Les activités professionnelles et commerciales sont désormais autorisées jusqu’à 17 heures.
  • Les transports en commun sont autorisés à circuler.
  • Les élèves en 7ème, 3ème et terminale reprendront les cours en présentiel à compter du jeudi 2 juillet prochain, dans le strict respect des mesures sanitaires.
  • Couvre-feu en vigueur de 22 heures à 4 heures.

Les lignes de transport des zones nationales restent suspendues vers et au départ d’Analamanga, Toamasina I, Toamasina II, Moramanga, Fénérive-Est. La surveillance au niveau des barrages sanitaires sera renforcée.

Pour les autres régions :

  • Le couvre-feu est levé
  • Les réunions sont toujours limitées à 50 personnes au maximum
  • Les bars et lieux de rassemblement restent fermés.
  • Les vols domestiques sont suspendus.
  • Les compétitions sportives ne sont pas encore autorisées.

Pour l’ensemble du territoire : la circulation des marchandises est autorisée.

MESURES SOCIO-ECONOMIQUES

  • La surveillance des prix appliqués sur le marché sera plus rigoureuse.
  • Les Tsena Mora rouvriront sous peu. Rappelons que les PPN y sont jusqu’à 50% moins chers.
  • La distribution des aides (Vatsy Tsinjo et Tosika Fameno) se poursuivra dans les régions et districts les plus impactés par les mesures adoptées. Des Kaly Tsinjo seront également distribués aux personnes en situation de précarité alimentaire dans le sud du pays.