11.00 | Intervention du Président de la République

SYNTHESE DE L’INTERVENTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE MADAGASCAR SUR TVM LE 12 JUILLET 2020

***

Traduction libre

***

BILAN ET INFORMATIONS GENERALES :

Le Président de la République révèle qu’un député, une sénatrice, des collaborateurs au sein de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l'Unicef ainsi que le Révérend David Rakotonirina, Président de l’église luthérienne malgache (FLM) et Président en exercice du conseil œcuménique des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) font partie des victimes de la Covid-19.

Il rapporte également que Madagascar recense 2573 nouvelles contaminations depuis le 28 juin dernier, dont 14 sénateurs et agents du Sénat, 11 députés et 7 personnes travaillant pour la présidence. Par ailleurs, près de la moitié des personnes testées au Centre médical Covid-19 (CMC) sont diagnostiquées positives.

Le coronavirus touche désormais tous les milieux et tous les lieux comme en témoigne la répartition des nouvelles contaminations :

  • Ambanja, Nosy Be : 16
  • Taolagnaro : 24
  • Androy : 2
  • Mahajanga : 6
  • Toliara : 8
  • Itasy : 11
  • Antsirabe :  30
  • Alaotra Mangoro : 42
  • Sainte-Marie : 13
  • Fianarantsoa : 13.

Les statistiques officielles publiées par le CCO reposent sur les tests effectués. Une hausse des nouveaux cas confirmés est à prévoir dans la mesure où le pic de contamination n’est pas encore atteint. La courbe devrait baisser progressivement à compter de fin août en ce qui concerne la région Analamanga.

Les dates des examens officiels ont été fixées au cours d’un Conseil des ministres :

  • CEPE : 1er septembre 2020
  • BEPC : du 14 au 18 septembre 2020
  • Baccalauréat : semaine du 05 octobre.

Le Covid-Organics sera le protocole de référence au sein des centres de traitement comme le CTC-19 et prochainement, l’annexe du Palais des Sports ainsi que le LTP Alarobia. Sur 63 patients de l’hôpital Anosiala, 60 ont recouvré la santé grâce au CVO. Il est à préciser que le CVO+ (Covid-Organics en format gélule) est actuellement en cours d’essai clinique. Il a déjà été administré à 51 patients consentants.

Les centres de traitement sont prévus accueillir des patients présentant une forme modérée de la Covid-19. Les patients développant la forme grave sont quant à eux admis dans les hôpitaux. Les différents lieux de traitement sont néanmoins équipés d’appareils adéquats en prévision des difficultés respiratoires.

Des protocoles de traitement seront mis à disposition de 18 CSBII (dont 4 à Antananarivo-Atsimondrano et 5 à Antananarivo-Avaradrano), au plus tard le 15 juillet prochain.

200 cabinets médicaux privés collaborent avec le gouvernement dans la lutte contre la Convid-19.

40 médecins privés se sont portés volontaires pour appuyer le personnel soignant au sein des centres de traitement.

Le Président rappelle que la perte de l’odorat et/ou du goût sont des symptômes qui ne trompent pas. S’ils se conjuguent à une toux sèche, des diarrhées, de la fièvre…, le patient doit immédiatement être traité contre la Covid-19, même en l’absence de test.

La capacité de tests sera augmentée incessamment.

NOUVELLES MESURES :

Les mesures sanitaires ci-après seront valables pour les 15 prochains jours :

  • Seuls les services essentiels sont autorisés à poursuivre leurs activités et ce, jusqu’à midi.
  • Les entrées/sorties de la région Analamanga sont formellement interdites.
  • Les regroupements de toute sorte incluant les réunions de famille sont formellement interdites, même en-deçà de 50 personnes. Il est en effet à savoir que le virus peut se propager via l’air ambiant.
  • Le couvre-feu est maintenu de 20 heures à 4 heures.
  • La circulation des transports publics est interdite. Les taxis sont toutefois autorisés à circuler, notamment pour assurer le transport de malades et femmes enceintes vers les centres médicaux.
  • L’entrée dans la région DIANA est désormais interdite.
  • Des centres de consultation seront ouverts dans chaque arrondissement.

 

SECTEUR SOCIO-ECONOMIQUE :

  • La Banque mondiale a fourni une aide de 10 millions USD dont 5,3 millions USD décaissés, notamment pour doter 150 000 familles du Tosika Fameno (100 000 Ar)
  • A partir du 15 juillet, les aides aux familles les plus démunies prendront la forme d’un jeton à faire valoir auprès des commerçants partenaires de l’Etat pour l’achat des produits de première nécessité
  • La Banque mondiale avait initialement prévu de doter Madagascar d’une subvention de 40 millions USD. Cette subvention est finalement portée à 200 millions USD dont 50 millions USD en prévision des catastrophes naturelles. 15 millions USD ont déjà été décaissés et sont gérés par le BNGRC tandis que 20 millions ont servi à l’achat d’EPI, de respirateurs, d’ambulances et de médicaments.
  • 80 millions USD supplémentaires devraient être alloués par la Banque mondiale.